The City of Prague Philharmonic Orchestra — Paroles et traduction des paroles de la chanson Suite (From "Predator")

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Suite (From "Predator") » de The City of Prague Philharmonic Orchestra.

Paroles

They live beneath the ruined city, call the subways home
Anxiously wait to see the sun, and a land as of yet unknown
Gone below to escape the death of the nuclear winter
Ice and darkness, due penance for the sinners
Six generations, two hundred years later
Their ancestors crawl from their holes
Struggling, frightened and barely surviving
They’re tired of living like moles
Up on the surface, a fate worse than dying
Meeting the end of the food chain
Teeth yielding pain
Aaah!
Mmm… I sense that living human beings dwell below my feet
An important source of protein, you are what you eat
Post-Armageddon, neo-barbaric, the nuclear warriors do battle
To satiate our hunger, we breed human beings as cattle
Hunting in packs, ready for the attacks
We eat our prey raw, rabid animals
Frothing and ripping the bodies
Stripping our own: yes, we’re cannibals
Beat or beat 'em, eat or be eaten
I am on my life, rest assured, a predator!
Aaah!
Broken splintered bones, boiling blood
Torn and bleeding skin
Blackened, burning flesh, melting fat
Amputated limbs
Eviscerated, lungs torn out
Heart ripped from the chest
Decapitated, a meal of… vagina and breasts!
Ah!
Eyes plucked from sockets, gaping holes
Through which peek the brains
Phlebophilia, love of blood
Life spills from the veins
I detect the scent of prey by her menstruation
You have been chosen, the main course
Congratulations!
Bon appétit!
Predator!

Traduction des paroles

Ils vivent sous la ville en ruine, appellent les métros à la maison
Attendez impatiemment de voir le soleil, et une terre encore inconnue
Descendu pour échapper à la mort de l'hiver nucléaire
Glace et obscurité, pénitence due pour les pécheurs
Six générations, deux cents ans plus tard
Leurs ancêtres rampent de leurs trous
Luttant, effrayé et survivant à peine
Ils sont fatigués de vivre comme des taupes
En surface, un destin pire que de mourir
Atteindre la fin de la chaîne alimentaire
Dents produisant de la douleur
Aaah!
Je sens que des êtres humains vivants habitent sous mes pieds
Une source importante de protéines, vous êtes ce que vous mangez
Post-Armageddon, néo-barbare, les guerriers nucléaires se battent
Pour assouvir notre faim, nous élevons des êtres humains comme du bétail
Chasse en meute, prête pour les attaques
Nous mangeons nos proies crues, animaux enragés
Mousser et déchirer les corps
Décapage notre propre: Oui, nous sommes cannibales
Battez ou battez-les, mangez ou soyez mangé
Je suis sur ma vie, rassurez-vous, un prédateur!
Aaah!
Cassé éclats d'os, d'ébullition de sang
Peau déchirée et saignante
Chair noircie, brûlante, graisse fondante
Amputé des membres
Éviscéré, poumons arrachés
Coeur arraché de la poitrine
Décapité, un repas de... vagin et de seins!
Ah!
Yeux pincés de prises, trous béants
À travers lequel coup d'oeil les cerveaux
Phlébophilie, amour du sang
La vie déborde des veines
Je détecte l'odeur de la proie par ses règles
Vous avez été choisi, le plat principal
Bravo!
Bon appétit!
Predator!