Sons of Perdition — Paroles et traduction des paroles de la chanson Zero Point

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Zero Point » de Sons of Perdition.

Paroles

I washed up in Trinity, my pulse as slow as sand.
Corrupted by the venom of the serpent’s poison gland.
The town was stripped of all but bones.
The houses leaned obscenely.
Down the road a coyote loped, its milky eye fixed on me.
I saw a woman, dead and gray, skin peeled from her cold face.
Her eyes were eaten by the birds, black sockets stared out into space.
To her left there sat a man as vacant as the town.
The sun had boiled his spongy brains; a broken window for his crown.
This is because that is.
I clawed my way up to the pair, demanding what I sought.
He turned upon me sun-bleached eyes that promised respite could be bought.
I gave him everything I owned and all I’d worked to steal
To purge the toxin from my veins and have my body healed.
He took the bottle from the corpse and handed it to me.
Map-like veins and swollen clouds were all that I could see.
I drank that rank elixir in one gagging, wretched gulp.
It congealed inside my sickly frame, turning bile to pulp.
This is because that is.
I realized I’d been deceived by empty lies and promises.
His entire legend built on lies; through fools he came to prominence.
My journey a fool’s errand, so I shot him through his eye.
I shook his brains out from his head and hung his body on a pine.
This is not because that is not.
I set fire to all around me as I staggered out of town.
The coyote ran through fire and smoke, low upon the ground.
A ring upon the woman’s finger lit up like the sun.
As the coyote swallowed up her hand, Ragnarök was won.
This is not because that is not.
Hopeless, crazed, and dispossessed, I walked out in the desert.
My eyes swam in the heavens while my feet slept in the dirt.
With no food, no water and no cure, I prayed for death to find me.
The sun spun round and swelled; I was sure that it would blind me.
This is not because that is not.
I felt my flesh fall off its bones, my soul evaporate.
My self turned into something else; supernal change of state.
That foul star absorbed my being until we became as one,
Lifted into fetid skies, shedding my old form.
This ceases to be because that ceases to be.

Traduction des paroles

Je me suis échouée à Trinity, mon pouls aussi lent que le sable.
Corrompu par le venin de la glande venimeuse du serpent.
La ville a été dépouillée de tout sauf des os.
Les maisons se penchaient obscénement.
Sur la route un coyote loped, son oeil laiteux fixé sur moi.
J'ai vu une femme, morte et grise, la peau décollée de son visage froid.
Ses yeux étaient mangés par les oiseaux, des orbites noires fixaient l'espace.
À sa gauche était assis un homme aussi vide que la ville.
Le soleil faisait bouillir son cerveau spongieux; une fenêtre brisée pour sa couronne.
C'est parce que c'est.
Je me suis frayé un chemin jusqu'à la paire, exigeant ce que je cherchais.
Il me tourna les yeux blanchis par le soleil qui promettaient un répit.
Je lui ai donné tout ce que je possédais et tout ce que j'avais travaillé pour voler
Pour purger la toxine de mes veines et faire guérir mon corps.
Il a pris la bouteille du cadavre et me l'a remise.
Des veines ressemblant à des cartes et des nuages gonflés étaient tout ce que je pouvais voir.
J'ai bu cet élixir de rang d'une gorgée étouffante et misérable.
Il s'est figé dans mon cadre maladif, transformant la bile en pulpe.
C'est parce que c'est.
J'ai réalisé que j'avais été trompé par des mensonges et des promesses vides.
Toute sa légende s'est construite sur des mensonges; par des imbéciles, il est venu à la proéminence.
Mon voyage une course de fou, alors je lui ai tiré dans l'œil.
J'ai secoué son cerveau de sa tête et accroché son corps sur un pin.
Ce n'est pas parce que c'est pas.
J'ai mis le feu à tout autour de moi alors que je chancelais hors de la ville.
Le coyote a couru à travers le feu et la fumée, bas sur le sol.
Un anneau sur le doigt de la femme s'illuminait comme le soleil.
Comme le coyote engloutit sa main, Ragnarök a été gagné.
Ce n'est pas parce que c'est pas.
Désespéré, fou, et dépossédé, je suis sorti dans le désert.
Mes yeux ont nagé dans les cieux pendant que mes pieds dormaient dans la terre.
Sans nourriture, sans eau et sans remède, j'ai prié pour que la mort me trouve.
Le soleil tournait autour et enflait; j'étais sûr qu'il m'aveuglerait.
Ce n'est pas parce que c'est pas.
J'ai senti ma chair tomber de ses os, mon âme s'évaporer.