Skyclad — Paroles et traduction des paroles de la chanson Crux Of The Message

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Crux Of The Message » de Skyclad.

Paroles

It starts as a faint purr, rippling, beckoning,
stealing the evening’s baking heat.
It steps to the side, foot tapping, hop skipping.
Without formation, no sense of the beat.
And then comes the mean, heartrending echo.
Low and beguiling, starting the show.
The murmur resounding, a tightening of air.
As colours emerge, the wind starts to blow.
He’s coming, he’s coming, the crux of the message.
A silvery swordsman, no mercy to spare.
He’ll slice and he’ll sever with sparkling precision.
The weapon his fortune, the dragon — this air.
And most run for cover,
they know of his venom.
The fury with which he will mount his attack.
But those with a nerve,
and bubbling curiosity
Won’t be so hasty to hide or turn back.
With a crack of his whip
the tears start cascading.
Great rivers of truth washing over the land.
In praise or in pity, in fear or forgiveness.
The thunder is slain, the demon at hand.
He’s coming, he’s coming, the crux of the message.
A silvery swordsman, no mercy to spare.
He’ll slice and he’ll sever with sparkling precision.
The weapon his fortune, the dragon — this air.
And the threatening rumble, a music soon faded,
a great composition now rendered complete.
The mottle blue heavens now
gather in whispers, to wait for the encore.
A black cloudless sheet.

Traduction des paroles

Il commence comme un léger ronronnement, ondulant, faisant signe,
voler la chaleur de cuisson de la soirée.
Il marche sur le côté, pied tapotant, hop sauter.
Sans formation, aucun sens du rythme.
Et puis vient l'écho méchant et déchirant.
Bas et séduisant, commençant le spectacle.
Le murmure retentit, un resserrement de l'air.
Comme les couleurs apparaissent, le vent commence à souffler.
Il arrive, il arrive, le cœur du message.
Un argenté homme d'épée, pas de pitié pour les épargner.
Il tranchera et il coupera avec une précision étincelante.
L'Arme sa fortune, le dragon-cet air.
Et la plupart courent pour se couvrir,
ils savent de son venin.
La fureur avec laquelle il va monter son attaque.
Mais ceux qui ont un nerf,
et bouillonnant curiosité
Il ne sera pas si pressé de se cacher ou de faire demi-tour.
Avec une fissure de son fouet
les larmes commencer à en cascade.
De grands fleuves de vérité s'écoulent sur la terre.
Dans la louange ou dans la pitié, dans la peur ou le pardon.
Le tonnerre est tué, le démon à portée de main.
Il arrive, il arrive, le cœur du message.
Un argenté homme d'épée, pas de pitié pour les épargner.
Il tranchera et il coupera avec une précision étincelante.
L'Arme sa fortune, le dragon-cet air.
Et le grondement menaçant, une musique bientôt disparu,
une grande composition maintenant rendue complète.
Le ciel bleu marbré maintenant
rassemblez-vous en chuchotements, pour attendre le rappel.
Un drap noir sans nuages.