Samsas Traum — Paroles et traduction des paroles de la chanson Heiliges Herz

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Heiliges Herz » de Samsas Traum.

Paroles

Nur ich und Du Sind hier, wir seh’n dem Leuchten zu.
Am ruhigen Abendhimmel steht
Ein brennender Planet.
Ich wünschte, der Moment verstreicht
Niemals, weil nichts der Wärme
Deiner Liebe gleicht.
Selbst zwischen tausend Sonnen
Erstrahlt Dein Herz am hellsten,
Ein Schein, der mich
Auf allen Wegen führt.
Die Netze sind gesponnen.
Mir kann nichts mehr passieren,
Denn Deine Hand hat meine Haut berührt.
Der Seele nah, dem Körper fern,
Auf einem abgeleg’nen Stern
Betrachten wir den Feuerball
Schleudern Tränen in das All.
Du siehst mich an, Sehnsucht durchdringt
Den Abschied, in mir spielt
Ein Lied, das nie verklingt.
Selbst zwischen tausend Sonnen…
Seit Du als Wind in jedes
off’ne Fenster wehst,
Seit Du als Baum in jedem
Wald der Erde stehst,
Seit Du als Fluss in jedes
stille Wasser fließt,
Und Dich als Regen über jedem
Land ergießt,
Seit Du Dich als das Lächeln
Hinter meinem Spiegel zeigst,
Mit mir in Träumen weit hinauf,
Über die Wolken steigst,
Seit mir das Leben diesen
Einen Anblick bot,
Seitdem verlor ich alles,
Auch die Angst vor meinem Tod.
Selbst zwischen tausend Sonnen…

Traduction des paroles

Toi et moi sommes ici, nous regardons la lueur.
Dans le ciel tranquille du soir se dresse
Une planète en feu.
Je souhaite que le Moment passe
Jamais, parce que rien de la Chaleur
Ressemble à ton amour.
Même parmi mille soleils
Ton cœur brille le plus,
Un semblant qui me
Sur tous les chemins.
Les filets sont tissés.
Plus rien ne peut m'arriver,
Car ta main a touché ma peau.
Proche de l'âme, loin du corps,
Sur une étoile isolée
Considérons la boule de feu
Jeter des larmes dans l'espace.
Tu me regardes, le désir imprègne
L'adieu, en moi joue
Une chanson qui ne disparaît jamais.
Même parmi mille soleils…
Depuis que vous êtes le vent dans chaque
off'une fenêtre souffle,
Depuis que vous êtes un arbre dans chaque
Forêt de la terre,
Depuis que vous êtes un flux dans chaque
l'eau silencieuse coule,
Et toi comme pluie sur chacun
Pays versé,
Depuis que vous vous sentez comme le sourire
Derrière mon miroir,
Avec moi dans les rêves,
Au-dessus des nuages,
Depuis que j'ai vécu cette
Un Spectacle offert,
Depuis lors, j'ai tout perdu,
La Peur de ma Mort.
Même parmi mille soleils…