Primordial — Paroles et traduction des paroles de la chanson The Black Hundred

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « The Black Hundred » de Primordial.

Paroles

Here there is no god, he is ground to dust
In the death machine of industry
The iron hearse sent on bitter tracks to the Gulag
Suffering forged between the hammer and sickle
The sorrow of men’s hearts is a broken people
Nations at the gallows pray for mercy killing
Men of the cloth stand in stretch necked defiance
Famines fist sounds the death knell
The people’s utopia moulds an industrial horizon
Rusted Vostok in the lap of the Gods
I want to burn, give me the funeral pyre
Long was life but my life’s waking short
The highest of my father’s sacraments
To climb towards heaven on a towering flame
And scream out the injustice by which
My nation with fiery iron was beset and slaughtered

Traduction des paroles

Ici, il n'y a pas de Dieu, il est broyé à la poussière
Dans la machine de mort de l'industrie
Le corbillard de fer envoyé sur des traces amères au Goulag
Souffrance forgée entre le marteau et la faucille
Le chagrin du cœur des hommes est un peuple brisé
Nations à la potence prier pour la miséricorde tuer
Les hommes de la toile se tiennent en stretch necked defiance
Famines poing sonne le glas de la mort
L'utopie populaire façonne un horizon industriel
Vostok rouillé dans le giron des dieux
Je veux brûler, donnez-moi le bûcher funéraire
Longue était la vie mais ma vie est éveillée courte
Le plus haut des sacrements de mon père
Pour monter vers le ciel sur une flamme imposante
Et crier l'injustice par laquelle
Ma nation au fer de feu a été assaillie et massacrée