Michel Sardou — paroles de Les Bals Populaires

La page contient les paroles de la chanson « Les Bals Populaires » de Michel Sardou.

Paroles

Dans les bals populaires,
L’ouvrier parisien,
La casquette en arrière,
Tourne tourne tourne bien.
Dans les bals populaires,
Les «raquel"du sam’di,
Du bleu sur les paupières,
Tournent tournent tournent aussi.
Mais là-bas, près du comptoir en bois,
Nous on n’danse pas…
On est Iàpour boire un coup,
On est làpour faire les fous
Et pour se reboire un coup
Et pas payer nos verres,
Pour boire un coup
Et j’dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaires,
Sur des airs populaires.
Dans les bals populaires,
Quand l’accordéon joue
Le tango des grand-mères,
Elles dansent entre elles
Et l’on s’en fout.
Dans les bals populaires,
On chante un peu c’qu’on veut.
Moins on fait de manières,
Et plus ça tourne tourne mieux.
Mais là-bas, près du comptoir en bois,
Nous on n’danse pas…
On est Iàpour boire un coup,
On est làpour faire les fous
Et pour se reboire un coup
Et pas payer nos verres,
Pour boire un coup
Et j’dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaires,
Sur des airs populaires.
Dans les bals populaires,
Chacun veut sa chanson.
L’orchestre joue c’qu’il sait faire.
Ça tourne tourne plus ou moins rond.
Dans les bals populaires,
Quand le barman s’endort,
Même après la dernière,
Ça tourne tourne tourne encore.
Mais là-bas, près du comptoir en bois,
Nous on n’danse pas…
On est Iàpour boire un coup,
On est làpour faire les fous
Et pour se reboire un coup
Et pas payer nos verres,
Pour boire un coup
Et j’dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaires,
Sur des airs populaires.
On est Iàpour boire un coup,
On est làpour faire les fous
Et pour se reboire un coup
Et pas payer nos verres.