Josh Woodward — Paroles et traduction des paroles de la chanson Mona Lisa

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Mona Lisa » de Josh Woodward.

Paroles

Mona, you have done it now, you’ve gone and shown exactly how
You never knew the process just to keep your brainwaves straight
Our life was not extravagant, but hey we always paid the rent
And went to church on Sunday when we didn’t sleep to late
But now you need a little color and your paint is fading under
All the lights that shine around you every day
Put your pennies in a tray Save them for a rainy day And it’s off you go and on your way Goodbye to Mona Lisa
Every time I try to speak, your face grows tired your hands get weak
And then you look at me like I’m a thousand miles away
Your eyes are always fixed on me, but somehow you just never see
The man I’m trying hard to be, the freak that I portray
But now you’ve got four walls surrounding and the frame is really sounding
Like a prison where the guards have gone astray
Chorus
Though I try to disavow, if DaVinici could just see you now
He wouldn’t know the woman who is standing by my door
Take your pennies from the tray cuz here it is, your rainy day
And now it’s just this painting who is staring back at me And it’s not as if you’ve asked it, but I’ve finally unmasked it And there’s nothing underneath your surface but an empty canvas
Chorus

Traduction des paroles

Mona, vous l'avez fait maintenant, vous êtes allé et montré exactement comment
Vous n'avez jamais connu le processus juste pour garder vos ondes cérébrales droites
Notre vie n'était pas extravagante, mais bon, nous avons toujours payé le loyer
Et nous sommes allés à l'église le dimanche quand nous n'avons pas dormi trop tard
Mais maintenant vous avez besoin d'un peu de couleur et votre peinture s'estompe sous
Toutes les lumières qui brillent autour de vous tous les jours
Mettez vos sous dans un plateau Gardez les pour un jour de pluie et c'est parti vous allez et sur votre chemin au revoir à Mona Lisa
Chaque fois que j'essaie de parler, ton visage se fatigue, tes mains s'affaiblissent
Et puis tu me regardes comme si j'étais à mille kilomètres
Tes yeux sont toujours fixés sur moi, mais d'une manière ou d'une autre tu ne vois jamais
L'homme que j'essaie d'être, le monstre que je dépeint
Mais maintenant vous avez quatre murs autour et le cadre sonne vraiment
Comme une prison où les gardiens se sont égarés
Chorus
Bien que J'essaie de désavouer, si DaVinici pouvait juste vous voir maintenant
Il ne connaîtrait pas la femme qui se tient près de ma porte
Prenez vos sous du plateau parce que c'est ici, votre jour de pluie
Et maintenant, c'est juste ce tableau qui me regarde et ce N'est pas comme si vous l'aviez demandé, mais je l'ai finalement démasqué et il n'y a rien sous votre surface, mais une toile vide
Chorus