Jakob Dylan — Paroles et traduction des paroles de la chanson Everybody's Hurting

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Everybody's Hurting » de Jakob Dylan.

Paroles

I’ve been walking the dirt floor
My eyes are open, Lord
Where did You go?
Have we just left You bored?
On down this unholy well
We rolled Stirring barrels
In hell to be warm
It’s further back down
Than the high ground
It ain’t milk and honey
We’re moving 'round
Only one thing is certain
And that’s everybody
Everybody’s hurting
Now we come from the country
Where the rain follows plow
And the evenings are cold enough
To pluck your feathers out
We hear your engines
Roaring deep and loud
As we work the mules
On this bludgeoned ground
We’ve hunted these hills dry
We’ve long outlasted the winter
And our last wood pile
Only one thing’s certain
And that’s everybody
Everybody’s hurting
Through rolling acres
Of bone yards we drift
Our spirit’s been broken
It’s been splintered to bits
Faith is believing
What you see ain’t so But my sweetheart
We’ve got to learn
To live with these ghosts
They can’t leave, we can’t go Now we’d sell this valley if we could
Go north where the sun sets
Dripping buckets of gold
Through snow-topped thunderheads
And rows of moving clouds
Coming down this mountain
How sweet salvation sounds
With our hands high
Like lowly pilgrims
As the old men dissolute
The young ones in Already know what
We’re just learning
That’s everybody
Everybody’s hurting

Traduction des paroles

J'ai été à pied le sol de la saleté
Mes yeux sont ouverts, Seigneur
Où vous êtes-vous rendus?
Nous avons juste à gauche de Vous ennuyer?
Sur ce puits Impie
Nous avons roulé des barils en remuant
En enfer pour être chaud
Il est de retour en bas
Que le terrain élevé
Ce n'est pas du lait et du miel
Nous allons ronde
Une seule chose est certaine
Et c'est tout le monde
Tout le monde est mal
Maintenant nous venons du pays
Où la pluie suit charrue
Et les soirées sont assez froides
Pour arracher vos plumes
Nous entendons vos moteurs
Rugissant profond et fort
Comme nous travaillons les mules
Sur ce terrain matraqué
Nous avons chassé ces collines à sec
Nous avons longtemps survécu à l'hiver
Et notre dernier tas de bois
Une seule chose est certaine
Et c'est tout le monde
Tout le monde est mal
À travers les acres de roulement
Des verges osseuses nous dérivons
Notre esprit a été brisé
Il a été fragmenté en morceaux
La foi, c'est croire
Ce que tu vois N'est pas si Mais ma chérie
Nous avons à apprendre
Vivre avec ces fantômes
Ils ne peuvent pas partir, Nous ne pouvons pas partir maintenant nous vendrons cette vallée si nous le pouvions
Allez vers le nord où le soleil se couche
Des seaux d'or qui dégoulinent
À travers les orages enneigés
Et des rangées de nuages en mouvement
Descendre cette montagne
Comment doux Salut sonne
Avec nos mains hautes
Comme des pèlerins humbles
Comme les vieillards se dissolvent
Les jeunes savent déjà quoi
Nous sommes juste à l'apprentissage
C'est tout le monde
Tout le monde est mal