Emperor — Paroles et traduction des paroles de la chanson With Strength I Burn

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « With Strength I Burn » de Emperor.

Paroles

Deep Green Dark Chaos.
Blinded I run down these paths.
By heart I know them.
They lead to the soaring cliffs.
Stout they stand above the water’s edge,
lifeless.
And this is my foundation:
Cold stone.
Formed only by winds and time.
How invulnerable,
lifeless.
Ahh… I have longed to be at one with this
Yet, the waters call my name
For once I wish to see
the entity behind the voice.
The face of this seduction,
the beauty of my pain.
Am I blessed or am I cursed by thy presence?
What is my crime, what is my deed?
Is this life my redemption?
Shall I repent or proceed?
I hate my flesh.
Its dimension poisoned my soul with doubt.
It made me question
the essence of the «I».
Slaves are those of this world
given freedom to lay chains upon The Master.
Master, master.
The wolf is no longer free.
Release the chains and come for me.
«Suddenly, his mournful cries were stunned. Out of the cold mist
came three enthralling ships. Sails torn by many a storm, and the
bows adorned by the most fierce gargoyles he’d ever laid eyes upon.
Yet, the crew they bore… Three times twelve in numbers. They stood
motionless, wrapped in grey, worn gowns. And from behind their
shadowed faces the seductive chanting. Bidding him on board.
Without besitation, he accepted. And away they sailed…»
Upon these seas,
wherein I drowned so many times,
I scatter the ashes of destiny.
Still my flames are in hunger.
With fire in my heart
shall I greet the shores ahead.
Though, I know not what will burn.
Desire…
Ahh…
In the distance
I hear the waves wash over solid ground.
And in this moment I am struck blind.
Grant me sight so I can see
that which lies ahead of me.
Cursed be my mortal eyes
for dying in the realm of Death.
Hear my call…
I return to the soaring cliffs.
They truly shine of strength.
Even though, I nothing learned.
With strength I burn…

Traduction des paroles

Vert Foncé Foncé Chaos.
Aveuglé Je cours sur ces chemins.
Par coeur je connais.
Ils mènent aux falaises montantes.
Stout ils se tiennent au dessus du bord de l'eau,
sans vie.
Et ceci est ma fondation:
La pierre froide.
Formé seulement par les vents et le temps.
Comment invulnérable,
sans vie.
Ahh ... j'ai envie d'être en harmonie avec ça
Pourtant, les eaux appellent mon nom
Pour une fois je souhaite voir
l'entité derrière la voix.
Le visage de cette séduction,
la beauté de ma douleur.
Je suis béni ou suis-je maudit par ta présence?
Quel est mon crime, Quel est mon acte?
Est-ce la vie de ma rédemption?
Dois-je me repentir ou continuer?
Je déteste ma chair.
Sa dimension a empoisonné mon âme de doute.
Il m'a fait la question
l'essence même du «je».
Les esclaves sont ceux de ce monde
la liberté de poser des chaînes sur le maître.
Le maître, le maître.
Le loup n'est plus libre.
Relâchez les chaînes et venez me chercher.
"Soudain, ses cris mélancoliques furent stupéfaits. De la brume froide
est venu trois navires passionnants. Voiles déchirées par beaucoup une tempête, et le
des arcs ornés des gargouilles les plus féroces qu'il ait jamais vues.
Pourtant, l'équipage qu'ils ont porté ... trois fois douze en nombre. Ils s'
immobile, enveloppé dans des robes grises et usées. Et de derrière leur
shadowed fait face au chant séduisant. Enchères à bord.
Sans besitation, il a accepté. Et loin ils ont navigué…»
Sur ces mers,
où je me suis noyé tant de fois,
Je disperse les cendres du destin.
Encore mes flammes sont dans la faim.
Avec le feu dans mon coeur
dois-je saluer les rives à venir.
Cependant, je ne sais pas ce qui va brûler.
Désir…
Ahh…
Dans la distance
J'entends les vagues se laver sur un sol solide.
Et en ce moment je suis frappé aveugle.
Accorde moi la vue pour que je puisse voir
ce qui se trouve devant moi.
Maudit soit Mes yeux mortels
pour mourir dans le royaume de la Mort.
Entendre mon appel…
Je reviens à la flambée des falaises.
Ils brillent vraiment de force.
Même si, j'ai rien appris.
Avec force je brûle…