Emperor — Paroles et traduction des paroles de la chanson I Am the Black Wizards

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « I Am the Black Wizards » de Emperor.

Paroles

Mightiest am I, but I am not alone in this cosmos of mine. For the
black hills consists of black souls, souls that already dies one
thousand deaths. Behind the stone walls of centuries they breed their
black art. Boiling their spells in cauldrons of black gold. Far up in the mountains, where the rain fall not far, yet the sun cannot
reach. The wizards, my servants, summon the souls of macrocosm. No age
will escape my wrath. I travel through time and I return to the
future. I gather wisdom now lost. I visit again the eternally ancient
caves, before a mighty Emperor thereupon came. Watching the mortals
«discovering» my chronicles, guarded by the old demons, even unknown
to me. Once destroyed their souls are being summoned to my timeless
prison of hate. It is delightful to feast upon the screaming souls
that was destroyed in my future. How many wizards that serve me with
evil. I know not. My empires has no limits. From the never ending
mountains black, to the bottomless lakes. I am the ruler and has been
for eternity’s long. My wizards are many, but their essence is mine. Forever there are in the hills in their stone homes of grief. Because I am the spirit of their existence. I am them.

Traduction des paroles

Je suis le plus puissant, mais je ne suis pas seul dans mon cosmos. Pour l'
Black hills se compose d'âmes noires, des âmes qui meurent déjà un
de milliers de morts. Derrière les murs de pierre des siècles, ils élèvent leur
art noir. Faire bouillir leurs sorts dans des chaudrons d'or noir. Loin dans les montagnes, où la pluie ne tombe pas loin, mais le soleil ne peut pas
atteindre. Les sorciers, mes serviteurs, invoquent les âmes du macrocosme. Pas d'âge
va échapper à ma colère. Je voyage dans le temps et je retourne à la
avenir. Je rassemble la sagesse maintenant perdue. Je visite à nouveau l'Éternel ancien
caves, avant qu'un puissant Empereur ne vienne. En regardant les mortels
"découvrir" mes chroniques, gardées par les vieux démons, même inconnus
pour moi. Une fois détruits leurs âmes sont convoquées à mon intemporel
la prison de la haine. Il est délicieux de se régaler des âmes hurlantes
qui a été détruit dans mon avenir. Combien de sorciers qui me servent
mal. Je ne sais pas. Mes empires n'ont pas de limites. De la jamais de fin
montagnes noires, aux lacs sans fond. Je suis le souverain et a été
pour l'éternité est longue. Mes sorciers sont nombreux, mais leur essence est à moi. Pour toujours il y a dans les collines, dans leurs maisons pierre de chagrin. Parce que je suis l'esprit de leur existence. Je les suis.