Dommin — Paroles et traduction des paroles de la chanson Heaven's Sake

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Heaven's Sake » de Dommin.

Paroles

Now, I I don’t want to fight
I know we’re getting tired of crying every night
and waste, each and every day
pointing out the bad things
we didn’t mean to say
Now we we could never be happy in the future
with distance in between
now, should I, let this difference, rip us apart
nothing is worse than, our silence of heart
Yeah
I am torn from head to toe, and
ripping out my soul, yeah
serving out this sentence for no crime
From the chair onto the floor
What once was there is here no more so Piece by piece I’m taking back what’s mine.
from the floor, and into the fire
another soul made into a lair
to find myself, what will it take
from mine and yours and heaven’s sake
Yeah
I am torn from head to toe, and
ripping out my soul, yeah
serving out this sentence for no crime
From the chair onto the floor
What once was there is here no more so Piece by piece I’m taking back what’s mine.
I said, piece by piece I’m taking back what’s mine

Traduction des paroles

Maintenant, je-je ne veux pas lutter
Je sais qu'on en a marre de pleurer tous les soirs
et des déchets, et chaque jour, les
souligner les mauvaises choses
nous ne voulions pas dire
Maintenant nous nous ne pourrions jamais être heureux dans le futur
avec la distance entre les deux
maintenant, devrais-je, laisser cette différence, nous déchirer
rien n'est pire que, notre silence de cœur
Ouais
Je suis déchiré de la tête aux pieds, et
arrachant mon âme, oui
purge cette peine pour aucun crime
De la chaise sur le sol
Ce qui était autrefois là-bas n'est plus ici si pièce par pièce que je reprends ce qui est à moi.
du sol, et dans le feu
une autre âme transformée en repaire
pour me trouver, ce qui va le prendre
de la mienne et de la tienne et de l'amour du ciel
Ouais
Je suis déchiré de la tête aux pieds, et
arrachant mon âme, oui
purge cette peine pour aucun crime
De la chaise sur le sol
Ce qui était autrefois là-bas n'est plus ici si pièce par pièce que je reprends ce qui est à moi.
J'ai dit, pièce par pièce, je reprends ce qui est à moi