Dave Hause — Paroles et traduction des paroles de la chanson Bricks

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Bricks » de Dave Hause.

Paroles

Now I’m missing you
I miss that town I miss your name
I don’t speak it anymore
Since you took my picture from its frame
I’m up later each night trying to write my way out of this tomb
Seems these sedatives don’t work as well in these gloomy rented rooms
Where the air conditioner’s set on choke and the TV loops bad news
I’m moving on
So maybe Mexico
San Francisco would be fine
Somewhere to dry out
Clean up and pass a little time
I’ll put some money down
Maybe a place right on the bay
I’ll build a brand new foundation from the bricks you threw my way
That January moon
Indian summer’s warm wind came
Spring fever brought along
Some hope to quell the sin and shame
But it wasn’t long before
That winter chill began to haunt
We tried to warm our bones
In that freezing house I used to want
And those highs and lows when they come and go just slide to the extreme
And I couldn’t sleep there long enough to have a decent dream
Where the heater’s set on stifle and the nightmares made me scream
I’m moving on

Traduction des paroles

Maintenant, je suis en manque de vous
Cette ville me manque ton nom me manque
Je ne le parle plus
Depuis que vous avez pris ma photo de son cadre
Je me lève plus tard chaque soir pour essayer d'écrire mon chemin hors de cette tombe
Il semble que ces sédatifs ne fonctionnent pas aussi bien dans ces chambres louées sombres
Où le climatiseur est réglé sur starter et la télévision annonce de mauvaises nouvelles
Je me déplace sur
Alors peut être le Mexique
San Francisco serait bien
Quelque part pour sécher
Nettoyer et passer un peu de temps
Je vais mettre un peu d'argent vers le bas
Peut être un endroit sur la baie
Je vais construire une nouvelle fondation à partir des briques que vous avez jetées sur mon chemin
Cette lune de janvier
Le vent chaud de l'été indien est venu
Fièvre printanière apportée
Certains espèrent réprimer le péché et la honte
Mais il ne fallut pas longtemps avant
Ce froid hivernal a commencé à hanter
Nous avons essayé de réchauffer nos os
Dans cette maison glacée que je voulais
Et ces hauts et ces bas quand ils vont et viennent glissent juste à l'extrême
Et je ne pouvais pas y dormir assez longtemps pour faire un rêve décent
Où le chauffage est allumé et les cauchemars m'ont fait crier
Je me déplace sur