Catch 22 — Paroles et traduction des paroles de la chanson Keasbey Nights

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « Keasbey Nights » de Catch 22.

Paroles

It was the summer of '95
(So what?)
In the backyard
Shaving the old plies
Feeling so strong
(Strong)
Something went wrong
(Wrong)
Straight into my finger
What a stinger it was so long
I still remember that day
Like the day that I said, that," I swear
I’ll never hurt myself again"
But it seems that I’m deemed to be wrong
To be wrong, to be wrong
Gotta keep holding on They always played a slow song
When they come for me
I’ll be sitting at my desk
With a gun in my hand
Wearing a bulletproof vest
Singing, my, my, my How the time does fly
When you know you’re going to die
By the end of the night
I said
I still remember when
We were young and fragile then
No one gave a shit about us Because times were tougher then
Feeling so good
(Good)
Cruising the hood
(Hood)
Straight into the real world
Rich kids never understood
But I don’t care
I can fade away to anywhere
Don’t stop because you might get dropped
And if you do Who’s going to pick you up?
Well, I won’t
They always played a slow song
When they come for me
I’ll be sitting at my desk
With a gun in my hand
Wearing a bulletproof vest
Singing, my, my, my How the time does fly
When you know you’re going to die
By the end of the night
I said, «Hey»
When they come for me
I’ll be sitting at my desk
With a gun in my hand
Wearing a bulletproof vest
Singing, my, my, my How the time does fly
When you know you’re going to die
By the end of the night
When they come for me
I’ll be sitting at my desk
With a gun in my hand
Wearing a bulletproof vest
Singing, my, my, my How the time does fly
When you know you’re going to die
By the end of the night
When they come for me
I’ll be sitting at my desk
With a gun in my hand
Wearing a bulletproof vest
Singing, my, my, my How the time does fly
When you know you’re going to die
By the end of the night
I said, «Hey»
Hey, hey, hey

Traduction des paroles

C'était l'été de '95
(Et alors?)
Dans l'arrière-cour
Raser les vieux plis
Sentiment si fort
(Fort)
Quelque chose s'est mal passé
(Mauvais)
Directement dans mon doigt
Quel dard c'était si long
Je me souviens encore de ce jour
Comme le jour que je l'ai dit, que," je le jure
Je ne me ferai plus jamais de mal"
Mais il semble que je suis réputé avoir tort
Se tromper, se tromper
Dois retenir qu'Ils ont toujours joué une chanson lente
Quand ils viennent pour moi
Je serai assis à mon bureau
Avec un pistolet dans ma main
Vêtu d'un gilet pare-balles
Chanter, mon, Mon, Mon comment le temps ne vole
Quand vous savez que vous allez mourir
À la fin de la nuit
Je l'ai dit
Je me souviens encore quand
Nous étions jeunes et fragiles à l'époque
Personne ne se souciait de nous parce que les temps étaient plus durs alors
Se sent si bon
(Bon)
Croisière sur le capot
(Capuchon)
Directement dans le monde réel
Les enfants riches n'ont jamais compris
Mais je ne m'inquiète pas
Je peux disparaître n'importe où
Ne vous arrêtez pas parce que vous pourriez obtenir chuté
Et si tu le fais, qui va venir te chercher?
Eh bien, je ne vais pas
Ils ont toujours joué une chanson lente
Quand ils viennent pour moi
Je serai assis à mon bureau
Avec un pistolet dans ma main
Vêtu d'un gilet pare-balles
Chanter, mon, Mon, Mon comment le temps ne vole
Quand vous savez que vous allez mourir
À la fin de la nuit
Je l'ai dit, «Hé!»
Quand ils viennent pour moi
Je serai assis à mon bureau
Avec un pistolet dans ma main
Vêtu d'un gilet pare-balles
Chanter, mon, Mon, Mon comment le temps ne vole
Quand vous savez que vous allez mourir
À la fin de la nuit
Quand ils viennent pour moi
Je serai assis à mon bureau
Avec un pistolet dans ma main
Vêtu d'un gilet pare-balles
Chanter, mon, Mon, Mon comment le temps ne vole
Quand vous savez que vous allez mourir
À la fin de la nuit
Quand ils viennent pour moi
Je serai assis à mon bureau
Avec un pistolet dans ma main
Vêtu d'un gilet pare-balles
Chanter, mon, Mon, Mon comment le temps ne vole
Quand vous savez que vous allez mourir
À la fin de la nuit
Je l'ai dit, «Hé!»
Hé, hé, hé