Catch 22 — Paroles et traduction des paroles de la chanson As The Footsteps Die Out Forever

La page contient les paroles et la traduction française de la chanson « As The Footsteps Die Out Forever » de Catch 22.

Paroles

She was diagnosed on a Friday
The kids were almost home
The kids were on their way
Back home from school
Lying face down in the gutter
Of unaccomplished dreams
Broken memories of things to come
«Sorry ma’am, I really am I had to break the news
I had to make the phone call
To tell you that you’re due»
«You know where, I’ll tell you when
And I suggest you start living
These next three weeks
The best way that you can»
Every night for three long weeks
She’d roam the hallways half asleep
And as the footsteps fade away in my mind
I could swear, I could swear I heard her say
«Don't wait for me
I’ve got a lot to do, I’ve got a lot to be And in the end maybe I’ll see you there»
Lost her strength on a Saturday
Spent the day in bed
«Yeah, I’m fine, it’s just the flu»
She said with a smile
But when they turned their backs
The tears would flow
She knew she only had a while to live
To breath, to be, to see, to bleed, to stand
On her own two weakened feet
«And so I pray everyday
Don’t take my mother away»
Every night for three long weeks
She’d roam the hallways half asleep
And as the footsteps fade away in my mind
I could swear, I could swear I heard her say
«Don't wait for me
I’ve got a lot to do, I’ve got a lot to be And in the end maybe I’ll see you there»
Every night for three long weeks
She’d roam the hallways half asleep
And as the footsteps fade away in my mind
I could swear, I could swear I heard her say
«Don't wait for me
I’ve got a lot to do, I’ve got a lot to be But in the end maybe I’ll see you there
And in the end you know I’ll see you there
And in the end I’ll see you there»
«Don't wait for me I’ve got a lot to do
I’ve got a lot to be and in the end
Maybe I’ll see you there»

Traduction des paroles

Elle a été diagnostiquée un vendredi
Les enfants étaient presque à la maison
Les enfants étaient en chemin
De retour à la maison de l'école
Allongé face vers le bas dans la gouttière
De inaccomplies rêves
Souvenirs brisés des choses à venir
"Désolé Madame, je suis vraiment j'ai dû annoncer la nouvelle
J'ai dû passer le coup de fil
Pour vous dire que vous êtes dû»
"Vous savez où, je vous dirai quand
Et je vous suggère de commencer à vivre
Ces trois prochaines semaines
La meilleure façon que vous pouvez»
Tous les soirs pendant trois longues semaines
Elle errait dans les couloirs à moitié endormie
Et comme les pas s'estompent dans mon esprit
Je peux jurer, Je peux jurer que je l'ai entendue dire
«Ne m'attendez pas
J'ai beaucoup à faire, j'ai beaucoup à faire et à la fin peut-être que je te verrai là-bas»
Elle a perdu ses forces un samedi
Passé la journée au lit
"Oui, je vais bien, c'est juste la grippe»
Dit-elle avec un sourire
Mais quand ils ont tourné le dos
Les larmes couleraient
Elle savait qu'elle n'avait que du temps à vivre
Respirer, être, voir, saigner, se tenir debout
Sur elle-même deux pieds affaiblis
"Et donc je prie tous les jours
Ne prenez pas ma mère loin»
Tous les soirs pendant trois longues semaines
Elle errait dans les couloirs à moitié endormie
Et comme les pas s'estompent dans mon esprit
Je peux jurer, Je peux jurer que je l'ai entendue dire
«Ne m'attendez pas
J'ai beaucoup à faire, j'ai beaucoup à faire et à la fin peut-être que je te verrai là-bas»
Tous les soirs pendant trois longues semaines
Elle errait dans les couloirs à moitié endormie
Et comme les pas s'estompent dans mon esprit
Je peux jurer, Je peux jurer que je l'ai entendue dire
«Ne m'attendez pas
J'ai beaucoup à faire, j'ai beaucoup à faire, mais à la fin peut-être que je te verrai là-bas
Et à la fin tu sais que je te verrai là bas
Et à la fin je te verrai là bas»
«Ne m'attendez pas j'ai plein de choses à faire
J'ai beaucoup à être et à la fin
Je te verrai peut être là bas»